QUELQUES CONSEILS...

Vous possédez ou vous venez d’hériter de meubles et objets anciens, sachez que vous êtes les premiers acteurs de la bonne conservation de vos objets.


L’environnement climatique joue un rôle déterminant, essentiellement l’humidité de l’air.

L’hiver est la période critique, vous avez besoin de chauffer votre habitation et de ce fait, vous abaissez le taux d’humidité. 

Le bois est un matériau hygroscopique et absorbe ou rejette de la vapeur d’eau pour s’équilibrer avec l’atmosphère ambiant, ce qui provoque des variations dimensionnelles.

Si l’humidité est trop importante, le bois va gonfler et se déformer au niveau des supports, au contraire si le taux d’hygrométrie descend en dessous de 30 %, les bois vont se rétracter et se fendre. Les colles animales à base d’eau vont également se déshydrater et perdre de leur souplesse, entrainant des décollements et des pertes de placages.

Il faut donc éviter les variations brusques de l’humidité et maintenir un taux entre 40 et 60 %.

L'assèchement de l’air peut être compensé avec des saturateurs d’eau sur les radiateurs ou des humidificateurs d’air !

L’utilisation au quotidien entraine obligatoirement des usures, ne surchargez pas les tiroirs de commode, les fonds sont souvent fragilisés. 
Si les coulisseaux et les côtés de tiroirs sont usés, le frottement des façades peut provoquer des éclats sur les placages de traverses !

L'utilisation...
La lumière...

La lumière est également un facteur de dégradations, si les rayons du soleil viennent directement frapper les placages,les ultraviolets décolorent le bois et le vernis, ils dessèchent également la colle et favorisent les soulèvements de placages. Donc, éloignez vos meubles des baies vitrées !

Les attaques d’insectes xylophages créent aussi des dommages irréversibles en fragilisant les structures et peuvent provoquer la rupture de pieds et de traverses, notamment sur des sièges.La présence de trous d’envol avec des bords bien nets et clairs et de petits tas de vermoulures au pied des meubles sont caractéristiques d’une infestation active. Un traitement s’impose pour éviter que cette contamination ne se propage aux autres objets. Ce traitement peut se faire par injection de xylophènes.